• Sabine

BANH MI le sandwich vietnamien qui a conquis la planète





🍽 Nombre de portions

Pour 8 sandwiches


👩‍🍳 Préparation

45 min

♨️ Cuisson

10 min


💪 Niveau

Moyen






La France a quitté le Vietnam en laissant quelques traces de la colonisation et notamment un héritage culinaire, sa traditionnelle baguette. Préparée la-bas avec une farine de blé et de riz, elle y est plus légère et plus moelleuse et sa croute fine est moins croustillante.

Les vietnamiens la qualifiaient de "pain de mie" et leur accent l'aurait transformé en "banh mi", qui par extension ne désigne plus seulement la baguette mais aussi le délicieux sandwich populaire consommé dans tout le Vietnam.

Le cousin du jambon/beurre français est une explosion de saveurs et de fraîcheur.

Concombre, carottes ou autres crudités râpées et marinées dans du vinaigre de riz salé et sucré, au résultat aigre doux, viennent équilibrer une mayonnaise relevée et une garniture typique dans chaque région. Boeuf, porc, poulet, poisson, oeufs, pâté, boulettes, tofu... il y en a pour tous les goûts. Coriandre et oignons verts viennent couronner le tout.


Le sandwich vietnamien est devenu un phénomène planétaire adopté aussi bien par les food trucks comme par les chefs étoilés... il serait le meilleur sandwich au monde !


A la maison, c'est banh mi au filet de porc mariné. Concernant les crudités, j'ai simplifié la recette traditionnelle en sautant l'étape de marinade des légumes, histoire d'aller plus vite et de ne pas décourager tout ceux qui auraient dit " ah non, c'est trop long et trop compliqué ! ". J'ai mis au point une sauce maison aux ingrédients irréprochables qui reprend les saveurs aigres douces incontournables. Et la mayonnaise traditionnelle mais agrémentée de piment, de citron et de sésame vous propulsera immédiatement au Vietnam. Allez, montez dans mon tuc tuc, je vous emmène dans ma cuisine ...


Pour 4 baguettes, qui tariront la faim de 8 mangeurs raisonnables ou 4 ogres affamés.

ou pourquoi pas 8 buns ! outrage, sacrilège !!! mais non ! en cuisine, il n'y a pas d'interdit, pourvu que ce soit bon !

Quoi qu'il en soit, baguettes ou buns, tout me va, à condition que vous les choisissiez de qualité chez un bon boulanger engagé.


Préparer la marinade pour y plonger 2 petits filets mignons de porc, en mélangeant :

- 2 c. à soupe de purée de cacahuète

- 2 c. à soupe de miel

- 100 ml de sauce soja

- 50 ml d’huile (sésame, olive, ou encore arachide)

- 50 ml de vinaigre de riz

- 50 ml de nuoc mam

- 2 grosses gousses d’ail écrasées

- 1 c. à soupe de gingembre fraichement râpé

- 1 c. à café de 5 épices

- du poivre du moulin



Petite parenthèse, je suis complètement gaga de la marque "go nuts", dont j'achète la purée de cacahuète (et tout le reste de la gamme aussi). Vous la trouverez en magasin spécialisé BIO. Addiction en vue... je vous aurai prévenu !


Laisser mariner les filets de porc pendant 2 h au moins dans cette préparation en les retournant de temps en temps.


Astuce : mettre viande et marinade dans un sachet congélation.



Eplucher et couper en julienne fine, 5 carottes moyennes et 2 concombres.

On peut aussi utiliser des courgettes râpées, du chou finement émincé (vert, chinois, rouge... au choix), de la salade... laisser libre court à votre imagination et choisissez vos légumes en fonction des saisons.

Emincer finement des cébettes ou des oignons nouveaux.

Effeuiller une dizaine de tiges de coriandre.


Préparer une mayonnaise aux saveurs vietnamiennes.

Mélanger au fouet :

- 1 jaune d’œuf

- 1 c. à soupe de moutarde

Puis ajouter progressivement en continuant à fouetter :

- 200 ml d’huile de sésame vierge

- 100 ml d’huile de tournesol ou de colza

- 50 ml d’huile de sésame torréfié

Puis ajouter :

- le jus d’1/2 citron

- une pincée de piment ou plus, si vous aimez !


Faire rapidement colorer la viande dans une poêle à feu assez vif pendant quelques minutes en veillant à ce que ça ne brûle pas. Attention ça peut vite dégénérer !

Baisser le feu et couvrir.

Poursuivre la cuisson tout en douceur quelques minutes.

Elle doit rester rosée à cœur.

Emincer en tranches fines.

Pendant la cuisson de la viande, faire chauffer la marinade à petite ébullition quelques minutes pour obtenir une sauce très parfumée et onctueuse.

Proposer à table, tous les ingrédients : crudités, herbes, viande, sauce et mayonnaise.

Chacun pourra tartiner et garnir son pain à volonté.


Ça va dégouliner, mettez-vous en plein les doigts, vous allez vous régaler !



Et pour celles et ceux qui prennent soin de leur forme, j'ai imaginé la salade banh mi.

En éliminant le pain, vous supprimez les protéines végétales, il ne reste que les protéines animales. Le fait de les dissocier facilite la digestion et libère de l'énergie. Ceci permet aussi de minimiser le stockage des graisses et favorise l'élimination de celles qui sont en réserve. Associé à de bonnes graisses et au bouquet d'herbes et de crudités, sources de fibres et de vitamines, c'est l'assiette idéale pour se régaler sans culpabiliser.


Mode d'emploi pour la salade Banh mi :

Mélanger sauce et mayonnaise. Allonger avec un peu d'eau.

Dans un joli bol individuel, disposer salade, herbes et crudités.

Garnir de quelques tranches de porc et arroser de sauce.

Et le tour est joué !


La baguette n'est pas le seul legs de la cuisine française au Vietnam.

Le pot au feu, typiquement français, a son homologue vietnamien. Il a inspiré les cuisiniers locaux qui ont imaginé le Pho. C'est une soupe avec des morceaux de boeuf ou de poulet, des nouilles et des légumes, des épices divines, devenue le plat national vietnamien.

Je vous propose de découvrir aussi ma recette du pho ga, le pot au feu vietnamien au poulet.


Pour recevoir toutes mes nouvelles recettes, inscrivez vous à larevolutiondanslacuisine.com

37 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout