Les grands principes d'une alimentation
gourmande, saine et durable

Elle est essentiellement constituée de produits BIO mais pas que !

Même sans label, nombreux sont les acteurs engagés dans une production naturelle, traditionnelle et durable.

Ils n'utilisent pas de chimie.

Qu'ils soient agriculteurs,

éleveurs ou encore

transformateurs, ils travaillent sans OGM, sans engrais, sans pesticides, sans additifs chimiques.

Ils vont plus loin en préservant les variétés anciennes, les semences paysannes, les races à viande d'herbes.

Une alimentation basée sur ce que nous offre durablement la nature, sans la contraindre, la forcer, la dégrader, est une alimentation "propre".

Elle ne contamine ni le corps humain, ni la planète et ses nombreuses ressources.

Elle préserve la santé et la durabilité de la Terre et de toutes les espèces.

NATURELLE
VIVANTE

Elle est riche en valeur

nutritionnelle. Vitamines, sels minéraux, enzymes ou encore bonnes bactéries.

Elle est constituée de beaucoup de végétaux.

Des fruits et des légumes ultra-frais en priorité, achetés en circuits courts, récoltés la veille, et regorgeant de bons nutriments.

Elle privilégie les produits bruts. Des légumineuses, des céréales ou encore des oléagineux, en veillant à ce qu'ils n'aient pas subis de transformation industrielle.

Elle peut être bostée par des champions en nutriments, très facilement utilisables en cuisine : de jeunes pousses, des graines germées ou encore des produits fermentés.

Pour préserver  ses précieux nutriments, les préparations crues et les cuissons douces doivent être inscrites au bonnes pratiques de notre cuisine

Cette alimentation soutient le bon fonctionnement de l'organisme.

ENERGETIQUE

Elle tient compte de la façon dont l'organisme traite les aliments pour les transformer. Ils doivent nous nourrir jusqu'au coeur de nos cellules. Et leurs déchets ne doivent pas nous encrasser mais être éliminés.

Nos choix parmi les différentes familles d'aliments, les associations que nous en faisons, le temps de repos entre chaque repas... influencent notre état général à court mais aussi à très long terme.

La digestion, l'assimilation, l'évacuation... toutes ces étapes pompent de l'énergie à notre organisme.

C'est le coup de pompe, après les repas !

En faisant les bons choix, notre alimentation facilite le travail de l'organisme, lui permet d'économiser de l'énergie et de préserver les organes.

Elle favorise l'énergie disponible pour les occupations personnelles.

Elle vise à préserver le bien être, la jeunesse et la santé de celui qui la consomme.

Elle se soucie aussi de la santé de ceux qui produisent la nourriture.

Et se préoccupe de la santé de la Planète qui nous offre ses ressources.

Agriculteurs, éleveurs, transformateurs doivent pouvoir travailler de façon naturelle pour préserver leur santé avant même de penser à celle des consommateurs. Et en pleine conscience, le budget alimentaire doit être à la hauteur de son importance.

Il faut payer la nourriture au

prix juste.

Ceux qui la produisent méritent d'en vivre dignement.

Il nous faut aussi cesser de prélever sans compter les ressources de la Terre.

Elle ne pourra continuer à nourrir l'humanité que si nous consommons ce qu'elle est capable de renouveler.

Contentons-nous des intérêts qu'elle nous offre et ne touchons pas à son capital !

Notre alimentation doit être éthique et engagée.

ENGAGEE