top of page
  • Photo du rédacteurSabine

HISTOIRE DE L’ALIMENTATION

Jacques Attali

« Nous ne sommes rien d’autre que le produit de ce que nous mangeons, buvons, entendons, voyons, lisons, touchons, sentons, ressentons »


Voici quelques mots tirés des premières phrases du livre “Histoire de l’alimentation” de Jacques Attali.






Si nourrir le monde c’est répondre aux besoins primaires de l’humanité, c’est aussi un moyen de répondre à des besoins secondaires liés au plaisir. Mais n’oublions pas que c’est aussi devenu une activité économique majeure.


Dans ce livre, Jacques Attali explore l’évolution des habitudes alimentaires à travers les siècles. Il trace les liens entre la nourriture, le pouvoir et la société, mettant en lumière l’influence de l’alimentation sur les civilisations et la formation des sociétés.

Du rôle crucial de l’agriculture dans les premières sociétés à l’émergence des grandes cuisines européennes, le livre examine les facteurs économiques, culturels et politiques qui ont façonné notre rapport à la nourriture. L’auteur explore également les conséquences de la mondialisation sur les habitudes alimentaires, mettant en évidence les défis actuels liés à la production, à la distribution et à la consommation alimentaires.


Jacques Attali s’intéresse à l'évolution culinaire en examinant aussi le rôle central des repas dans le tissu social. Il souligne comment les repas ont été des moments de rencontre, de célébration et de partage, façonnant les rituels qui renforcent les liens communautaires. Des banquets royaux aux repas familiaux, la nourriture a servi de catalyseur pour forger des relations et consolider les structures sociales. Les traditions culinaires deviennent des expressions culturelles profondément enracinées, transmises de génération en génération, créant une continuité identitaire. L'auteur explore comment les échanges alimentaires ont favorisé les relations diplomatiques et commerciales, illustrant comment la gastronomie a agi comme un langage universel qui transcende les frontières. En élargissant le panorama, Attali met en lumière le rôle crucial des repas dans la création et le renforcement des liens sociaux, façonnant ainsi une histoire où la nourriture devient un médiateur culturel, économique et humain.


Jacques Attali exprime aussi une profonde inquiétude face à l'évolution actuelle de l'alimentation, soulignant les menaces posées par l'agro-industrie. Il met en garde contre la surexploitation des ressources, la raréfaction des espèces et la pollution, illustrant comment ces pratiques mettent en péril la durabilité de notre approvisionnement alimentaire. L'auteur pointe du doigt le débordement des exutoires, la mort des sols et la chute des rendements, conséquences directes des méthodes agricoles intensives. Il alerte également sur la hausse des maladies de civilisation liées à l'alimentation industrielle, soulignant les liens entre nos choix alimentaires et notre santé. Ainsi, le livre devient un appel à la prise de conscience, invitant à repenser nos modes de production et de consommation alimentaires pour préserver l'avenir de notre planète et de notre santé.

Je retiens deux de ses dernières phrases et je vous les soumets. Elles résument très bien l’état actuel de notre système alimentaire et nous alertent, nous exhortent à opérer des changements, à les exiger !


« C’est parce que ce que l’on donne aux hommes à manger est, et sera, de plus en plus intolérable qu’ils feront, enfin, le révolution. Tous. »

« le meilleur comportement alimentaire pour chacun sera aussi le plus utile à la sauvegarde de la planète. Autrement dit : chacun a intérêt à ce que l’autre puisse manger le plus sainement possible. »



Choisissez de bons produits, ceux qui préservent la santé de notre planète, des producteurs et des consommateurs, cuisinez pour les sublimer, partagez...

En pleine conscience, faites La (R)évolution dans vos cuisines !


Pour recevoir mes découvertes, mes recettes, mes cour, inscrivez-vous sur larevolutiondanslacuisine.com

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page