top of page
  • Photo du rédacteurSabine

CARPACCIO DE SAINT JACQUES

Envie de saveurs marines, relevées de fraicheur un brin piquante et acidulée, je vous propose une touche asiatique pour accompagner des noix de Saint Jacques crues. Tranchées finement comme un carpaccio, elles sont légèrement cuites par l'acide du jus de citron. Ce plat très simple à réaliser fera sensation !


🍽 Pour 4 personnes


👩‍🍳 Préparation : 20 minutes


♨️ Cuisson : 30 minutes de marinade au frais


💪 Niveau : facile



Préparer la marinade en mélangeant les ingrédients suivants :

2 càs d'huile neutre (colza, sésame, pépins de raisin)

1 càc d'huile de sésame torréfié

1 càs de Nuoc Mam

4 càs de jus de citron

1 càc de chair de gingembre frais râpé finement

Du piment en poudre


Réserver la sauce et préparer les noix de Saint Jacques.

Il faut 3 à 4 noix de Saint Jacques crues par personne.

Tailler finement chacune d'entre elles à l'horizontale dans l'épaisseur en 4 à 5 couches. Vous obtenez un mille feuilles de Saint Jacques.


Dressez joliment les tranches dans des assiettes individuelles pour tapisser leur fond.


Napper généreusement de sauce et réserver au frais environ 30 minutes.

C'est le temps qu'il faut pour que la chair des Saint Jacques soit légèrement cuite par la sauce.


Au moment de servir, disposez sur le carpaccio quelques feuilles, coriandre, roquette, mizuna et parsemer de sésame noir et de kasha.


Et voilà, c’est prêt et ça va faire sensation !




Le kasha vous ne connaissez pas ! Il s'agit de petites graines de sarrasin décortiquées et torréfiées. Vous le trouverez facilement en magasin bio. Je vous invite à en avoir un petit paquet dans votre cuisine. Vous ne pourrez plus vous passer de son croquant et de son petit goût torréfié. J'en mets souvent sur les carpaccio mais aussi dans mes salades, sur un plat de légumes rôtis au four et surtout sur mes soupes et veloutés juste au moment de servir. C'est délicieux !


Si vous avez envie d'en savoir un peu plus sur le sarrasin, je vous recommande la lecture du livre de Bertrand Larcher, SARRASIN, aux Editions de La Martinière. Vous y découvrirez une plante aux qualités précieuses qui relève bien des défis à l'heure où l'agriculture se doit d'être plus vertueuse et nos choix alimentaires plus engagés.

Et si vous passez par la Bretagne vous pourrez visiter la ferme où Bertrand Larcher cultive et transforme le sarrasin. Ce breton engagé a rapporté sa passion du Japon, le sarrasin y est utilisé notamment dans le fabrication de nouilles, les soba. Ce passionné de sarrasin a également ouvert des épiceries et restaurants dédiés à cette plante, les maisons du sarrasin et les Breizh Café. En Bretagne, au Pays Bigouden, on l'appelle, le blé noir.


Pour recevoir toutes mes nouvelles recettes, inscrivez vous à larevolutiondanslacuisine.com

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page